Resolve from Blackmagic Design


Logiciel LUMETRI

Published on June 22nd, 2015 | by Louis Fortin

3

Adobe Premiere CC 2015 : Le panneau Lumetri me comble de bonheur

Je suis un amateur de longue date de Premiere. Je suis de ceux qui maîtrisaient ce logiciel avant même qu’il fasse partie d’une CS ou que le mot Pro ait une place au bout de son nom. Bien sûr je l’ai délaissé par moments pour me concentrer sur d’autres systèmes, mais je ne l’ai jamais oublié, j’y suis toujours revenu de temps à autre dépendamment des années et des projets.

Il va sans dire qu’avec les années la CS puis la CC nous ont comblé grâce à une offre logiciel des plus performante et complète. Cependant, j’ai longtemps eu l’impression que Premiere était un peu mal-aimé (combien de fois ai-je vu des gens traitant des images dans Photoshop et faisant des effets dans After Effects exporter puis monter dans Final Cut ou Avid?)

Cela tient selon moi à deux raisons :

  • Premiere a souvent été plus vide à l’achat au niveau effets que ses concurrents.
  • Il y avait trop de beaux outils simples qui étaient exclusifs à AE ou Speedgrade. Oui le dynamic link marche bien et est une force de la suite CC, mais changer de logiciel à tout bout de champ pour parfois des ajustements très simples pouvait rendre la manipulation frustrante et semblait indiquer que Premiere ne servait qu’à faire les coupes.

 

La 2e raison est pourquoi je suis si excité par le nouvel espace couleur Lumetri de Premiere CC 2015. Laissez-moi dire avec joie ENFIN c’est Noël! Un seul outil qui s’applique directement à la coupe sélectionnée dès qu’on bascule dans l’espace couleur, plus besoin de chercher dans les dossier d’effets ou même de l’appliquer, moins de clics, plus de travail couleur. D’ailleurs les différents espaces de travail ne sont plus uniquement cachés dans un menu déroulant, mais directement atteignables en haut de l’écran.  L’idée est accessibilité et utilisation fréquente pour passer d’un à l’autre.

 

L’outil Lumetri en question regroupe une pléthore de sous-outils et l’interface ressemble un peu à ce qu’on pourrait trouver dans Resolve ou Lightroom, les photographes et coloristes ne seront pas perdus. Nous avons sous les doigts à la fois un outil de tracé libre de masque avec feathering, un outil vignette, les courbes de couleur, la saturation, la vibrance, les traditionnelles roues de couleurs ainsi qu’un outil d’application de LUT et j’en passe…

Lumetri 03

1) Lumetri Scopes

2) Boutons rapides de changement d’espace de travail

3) Panneau Lumetri général

4) Onglet Basic color correction

5) Onglet Créatif (ouvert sur la photo)

6) Onglet Courbes

7) Onglet Roues de couleur

7a) Onglet Vignette (pas à l’écran, situé sous Roues de couleurs)

8) Timeline

9) Écran de visualisation du programme

 

Panneau général et correction de base

Allons y dans l’ordre. Le panneau Lumetri est divisé en 5 sections de haut en bas qui est l’ordre suggéré (logique) de faire les choses, mais on peut bien sûr sauter de l’un à l’autre. Ces 5 sections sont: Correction de base, créative, courbes, roues de couleur et vignette. Chaque section peut être activée ou désactivée séparément comme si c’était plusieurs effets séparés.  Tout en haut du panneau, avant même la première section on peut choisir si notre étalonnage va s’appliquer à la prise choisie dans le montage ou à la source de cette prise, il est donc facile d’appliquer rapidement un profil couleur de base à nos sources sans copier-coller notre étalonnage un peu partout à travers le montage. Le panneau correction de base débute par l’outil d’application de Lut déjà garni d’un ensemble de presets mais qui permet aussi d’importer la LUT de notre choix. Ensuite on voit la série de curseurs suivante : température de couleur, teinte, exposition, contraste, highlights, shadow, whites, blacks. Ces outils nous donnent vraiment une bonne structure de base afin d’enligner notre colorisation. Les quatre derniers curseurs nommés sont très intéressants, car ils nous permettent de bien rattraper les blancs et les noirs suite à un étalonnage très contrasté sans pour autant faire de compromis sur ledit contraste. La section correction de base se termine par un curseur saturation ainsi que les boutons auto et reset.

Lumetri Basic correction

Panneau correction de base ouvert

 

Section Créative

La section créative commence aussi par l’application d’une LUT. On peut donc mettre une LUT de standardisation dans le profil de base puis un artistique de style dans la section créative. On remarque d’ailleurs que le choix de preset de LUT est différent dans les deux onglets. Il y a aussi un curseur d’intensité de Lut dans la section créative qui est absent dans la section de base. On retrouve ensuite une série de curseurs d’ajustement : faded film, sharpen, vibrance et saturation. Tous les curseurs vont de -100 à 100 et on peut entrer un chiffre précis au clavier (classique Premiere quoi).  Les ajustements se font en direct à mesure qu’on joue avec les curseurs.  Sous les curseurs il y a deux roues de couleurs influençant la teinte des ombres et des hautes lumières.  Les valeurs de ce qui est considéré sombre ou lumineux par les roues peut être ajusté grâce à un autre curseur sous ces dernières. Un bel attirail intuitif et efficace cet onglet créatif.

 

L’onglet Courbes

Vient ensuite l’onglet des courbes. On y retrouve un bel outil standard avec les courbes Luma, R, G et B tel qu’il y avait déjà dans Premiere.  Sauf que… sous l’outil de courbe il y a une roue de couleur avec un cercle blanc où l’on peut placer des points à notre convenance servant à contrôler la saturation/désaturation de palettes de couleurs précises.  Ça c’est le genre d’outil de coloriste si utile, mais qui manque trop souvent dans les logiciels classiques de montage (comment ramener les jaunes un peu vert des cheveux de la blonde dans la prise sans faire des masques ou modifier toute la colorisation de mes tons moyens par exemple).

Lumetri courbes

Panneau courbes ouvert, on voit bien l’outil de saturation de couleur

 

 Roues de couleurs

La section sections roues de couleur est une version simplifiée de l’ancien three-way color corrector ressemblant plus à celle qu’on avait dans Final Cut 7. Contrôle plus intuitif et simple se cantonnant à la teinte et l’intensité des tons foncés, moyens et clairs avec trois roues et 3 curseurs.

Vignette

La dernière section est celle contrôlant l’effet de vignette à partir de 4 curseurs simples. C’est apprécié de l’avoir là. Une légère vignette faisant partie intégrante du style de mon image sans aller chercher un autre effet à mettre par dessus.

Masques

En plus de tout ça, Lumetri possède un outil crayon permettant de tracer des masques de forme libre avec option de feathering. Très utile pour la composition d’image. Bref, je peux finalement faire un ajustement rapide et professionnel de masque ou de colorisation directement dans Premiere sans virer sans arrêt dans AE ou Speedgrade (bien que si je veux faire quelque chose de vraiment intense le travail fait dans Lumetri passe bien vers Speegrade dans le dynamic link).  Une joie pour le monteur/coloriste cherchant à garder la majorité du travail dans un même logiciel tout en se gardant la porte ouverte pour aller ailleurs au besoin.

Les outils créatifs modernes doivent être réactifs, intuitifs, précis, rapides, flexibles et ce, sans devenir moins professionnels (parfois à force de vouloir être intuitifs les développeurs vont trop loin et ôtent des paramètres utiles). Pour moi, le panneau Lumetri de Premiere CC 2015 est le plus que bienvenu et contribue à faire de la CC un outil toujours plus puissant et adapté.

Lumetri_02

Tags: , , , , , , , , ,


About the Author

Imaginatif, créatif et technique, Louis Fortin baigne dans le milieu de la télévision, du cinéma et de la communication vidéo depuis plus d’une décennie. D’abord monteur et caméraman pigiste ainsi que partenaire d’une boîte de vidéo corporatif, il réalise ensuite un documentaire indépendant puis s’occupe de la direction technique d’une télévision régionale. Président des Productions Mission Vision et expert vidéo consultant depuis 2012, il pilote divers projets à travers son entreprise dont des campagnes de communication vidéo pour le web ainsi que des projets de webdiffusion en direct. http://www.prod-mv.com



3 Responses to Adobe Premiere CC 2015 : Le panneau Lumetri me comble de bonheur

  1. Pingback: Front Créatif de Montréal » Post-production R3D sur une machine insuffisante

  2. Tanguy says:

    Bonjour! Je commence à peine à utiliser premiere pro cc 2014. Le problème c’est que je ne retrouve pas le menu complet de lumetri (basic color correction, curves etc…). Tout ce que j’ai ce sont des presets que je peux utiliser sans pouvoir les modifier.
    pouvez-vous m’aider?
    Merci
    cordialement

    • Louis Fortin says:

      Le panneau lumetri complet n’est intégré à Premiere qu’à partir de CC 2015, il est normal que vous n’y ayez pas accès dans CC2014. Vous pouvez ou bien mettre votre Premiere à jour ou bien envoyer votre projet dans SpeedGrade pour le travail de couleur.

      Merci de nous lire :)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to Top ↑

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE