Resolve from Blackmagic Design


Photo hdr

Published on August 16th, 2013 | by Charles Étienne Pascal

0

Un photoshoot HDR

Ma copine a récemment tourné Pas, un court-métrage de danse qui raconte l’histoire de Rose, qui croit depuis qu’elle est toute petite que la danse peut changer le monde et la société dans laquelle elle vit. Elle m’a demandé de faire les photos promo pour sa page Facebook. Ça faisait longtemps que j’avais fait de la photo, alors c’était l’occasion parfaite pour m’y remettre!

Screen Shot 2013-08-14 at 9.09.44 PM

Le photo shoot

Nous avons pris les photos après une répétition, ce qui nous laissait seulement une heure pour tout faire. Frédérique savait à l’avance quels angles elle voulait, donc au niveau cadrage ce fut assez rapide. On avait en tête une image assez froide et soft, mais le soleil était malheureusement plutôt fort et très direct. Comme c’était un shooting improvisé, je n’avais pas de réflecteur et de flash pour compenser l’excès de lumière. Je savais que notre condition de lumière allait ajouter pas mal de contraste et que le résultat allait être plus cassant et rude que ce que l’on voulait faire à la base. Pour être certain d’arriver à quelque chose de plus doux, j’ai pris trois expositions par photo pour capturer le plus d’information possible dans chaque tonalité de l’image.

 

Voici les trois différentes expositions :

3exposures

 

La post

À l’aide de la fonction Merge to HDR Pro de Photoshop, j’ai combiné les trois expositions en une seule image HDR. Concernant le HDR… il y des tonnes et des TONNES de tutoriaux disponibles sur le web à ce sujet… je n’irai donc pas trop dans les détails à ce niveau là. Allez simplement dans File -> Automate -> Merge To HDR Pro dans Photoshop, sélectionnez vos différentes expositions et amusez-vous avec les paramètres pour arriver à un look aussi naturel que possible. Personnellement, je n’aime pas beaucoup le look HDR-super-manipulé-nucléaire-qui-glow, mais si c’est votre truc, gâtez-vous!

Lorsque j’étais satisfait avec le résultat de ma photo HDR, je l’ai ouverte dans Photoshop. Cette couche de base me servira pour la colo et les retouches. Vous pouvez voir la différence entre l’exposition normale et le HDR :

normal_vs_hdr

Le HDR comme vous pouvez le constater est très flat et pas très intéressant, mais il me donne la latitude nécessaire pour arriver au résultat que je veux. C’est la première étape qui me permet de construire mon look. Cette couche est spécifiquement utile pour le ciel et l’arrière-plan.

 

Ajouter encore plus de latitude

Afin d’avoir encore plus de latitude, j’ai manuellement composité les expositions précédentes par dessus mon image HDR. J’ai principalement utilisé l’image surexposée pour aller rechercher du détail dans les visages des actrices et dans leurs costumes. J’ai masqué les portions de l’image que je ne voulais pas avec un brush très doux et j’ai ensuite diminué l’opacité de la couche pour que le tout se mélange bien naturellement. Quand les deux couches sont bien alignées, c’est presque comme peinturer de la luminosité sans avoir de noise.

La colo

Lorsque j’ai eu fini mon compositing, j’ai sauvegardé une nouvelle version de mon PSD et j’ai ensuite écrasé toutes les couches pour avoir un fichier propre pour la colo. Avec cette nouvelle couche de base, j’ai utilisé ma recette que j’utilise toujours quand je suis sur Photoshop ou After Effects… ce qui consiste principalement à être plusieurs color curves et une tonne de masques. C’est l’étape où il faut utiliser sa créativité au maximum, expérimenter et surtout, avoir du fun! Amusez-vous avec les curves, les modes de fusion, l’opacité, les couches de couleur, la saturation, etc.

Dans mon cas, j’ai décidé de faire quelque chose d’assez sobre. J’ai diminué les rouges pour atteindre un look un peu plus froid et cyan, j’ai fait une vignette pour centrer l’attention sur les actrices, j’ai accentué le contraste pour me débarrasser du look HDR flat tout en gardant ma latitude, j’ai augmenter la luminosité sur les visages avec des masques et j’ai finalement enlever de la saturation, surtout dans les rouges et les verts.

Voici le résultat final :

hdr_vs_graded

Et voici une comparaison entre la colo et l’exposition normale :

normal_vs_graded

 

Conclusion

Le film est présentement en montage et j’ai très hâte de faire la colo! Il y a des plans vraiment incroyables et je vais sans aucun doute écrire un article de colo lorsque ce sera fait.

C’est tout pour l’instant! J’espère que ce petit breakdown de photo vous a aidé à comprendre comment réussir à avoir le plus de latitude possible.

Voir la série de photo sur mon Behance.

 


About the Author

Charles-Etienne Pascal est coloriste chez SHED à Montréal. Il fait de la photo pour le plaisir, aime écrire et tient un blog sur la colo, la photo et ses projets personnels au blog.iseehue.com



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to Top ↑

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE